En meute à Wolf Rock

  1. Accueil
  2. Étapes
  3. Cowes
  4. En meute à Wolf Rock

Toujours emmenée par l’équipage de Quentin Vlamynck, la flotte des Ocean Fifty vient d’en finir avec la traversée de la Manche. Les cinq premiers (Arkema, Leyton, Primonial, Koesio et Solidaires En Peloton-ARSEP) se tiennent en 4 milles au moment de doubler le phare de Wolf Rock devant Land’s End, un mouchoir après 9h de traversée depuis la Grande Basse de Portsall. Place maintenant à une course de vitesse quasiment sur un seul bord jusqu’à Cowes !

Depuis le regroupement général à la pointe Finistère tôt ce matin dans du vent mollissant, les multicoques de 50 pieds sont restés au contact. Il y a eu de nombreux virements de bords à envoyer le long du DST d’Ouessant, des manœuvres, des petits coups tactiques, puis un long de bord au près pour rejoindre la pointe occidentale de l’Angleterre… Avec ce niveau de jeu homogène et de plus en plus élevé, personne ne parvient à s’échapper. Autant dire que pour l’emporter devant le Royal Yacht Squadron, il va falloir ne pas faire d’erreur et pousser à fond les machines car dans ce groupe de 5 bateaux tout le monde peut l’emporter.

A Wolf Rock, les conditions de vent faibles imposent aux équipages quelques empannages devant la baie de Penzance. Ce seront sans doute ces quelques heures de manœuvres avant la nuit qui vont être cruciales avant de toucher après le cap Lizard, un vent de nord-ouest plus soutenu. La grande cavalcade va alors commencer : 200 milles au portant, ça promet d’aller vite, très vite ! ETA à Cowes : 9h demain mardi 5 juillet au plus tard…

Eric Péron (Komilfo) : « Nous venons de passer Wolf Rock, le phare isolé à la pointe de la Cornouaille anglaise. On vient de passer un petit front occlus avec un peu de pluie. Derrière, il y a du soleil, c’est joli ! On est les derniers du groupe, ils nous ont distancés à l’approche de ce front. C’est une course de banquier, plus tu es riche, plus tu es riche ! Ceux qui avaient de l’avance ont creusé l’écart. Mais ce n’est pas fini, et nous avons le courant contre nous. Nous attendons la rotation du vent de nord-ouest au nord, et potentiellement cela nous fera faire une route un peu plus courte que les autres. »

Leyton premier à Cowes
Retroussage de Manche

#PROSAILINGTOUR

Komilfo, 5e en baie de Morlaix

Peu après minuit, l’équipage d’Eric Péron franchissait dans la nuit à samedi à dimanche, la ligne de la délivrance devant Roscoff. Arrivé hors temps…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu