Gibraltar… et ça repart !

  1. Accueil
  2. Étapes
  3. Finale
  4. Gibraltar… et ça repart !
Bye, bye la Méditerranée, bonjour l’Atlantique… Ce jeudi matin, les premiers bateaux engagés sur le Final Rush entre Toulon et Brest, ont embouqué à tour de rôle le célèbre détroit de Gibraltar, – autrefois nommé « les Colonnes d’Hercule » -, matérialisant la frontière entre la Grande Bleue et le vaste océan. 
À 9h22, à l’aube du 4è jour de course, c’est à Leyton qu’est revenu l’honneur de doubler en tête ce passage symbolique à 7 milles dans l’Est de Tarifa, là où il est le plus étroit (8 milles de large) entre la péninsule ibérique et les côtes du Maghreb. Il est alors suivi 34 minutes plus tard par Solidaires en Peloton – ARSEP. Arkema 4, 3è, concède, lui, 55 minutes de retard au passage de cette frontière maritime. Les cinq premiers Ocean Fifty s’y succèdent en 1h15. Devant leurs étraves, dans un vent d’Ouest d’une douzaine de nœuds qui se renforce très nettement au niveau de ce goulet, s’ouvre la deuxième partie du parcours de ce Final Rush. C’est parti pour une remontée, annoncée plutôt rapide le long des côtes de la péninsule ibérique et à travers le golfe de Gascogne pour rallier l’arrivée en rade de Brest, 900 milles plus loin…
Les réactions reçues au passage de Gilbraltar :
Sam Goodchild (Leyton) : « La dernière nuit en Méditerranée n’a pas été facile pour les nerfs. Depuis le début, on espérait que cela ne se passe pas comme ça, mais toute la flotte s’est regroupée en mer d’Alboran. On a revu nos amis d’Arkema 4 ! Cela a été un peu le bazar. A un moment donné, on a même été pointé en 4è position. Heureusement, tout s’est bien décanté. On a retrouvé du vent en approche de Gibraltar et notre position devant ! »
Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton – ARSEP) : « On est à Gibraltar, enfin ! On est entre l’Espagne et le Maroc, l’Europe et l’Afrique, la Méditerranée et l’Atlantique ! On a connu une dernière nuit assez étonnante. On s’est encore bagarré en tête avec Leyton ce qui nous donne l’avantage d’être toujours bien placé. Et là, on passe en deuxième position, pas très loin derrière. On va essayer de tricoter comme il faut le long de la côte. On est à l’attaque de l’Atlantique ! On a fait environ la moitié du parcours et d’après les derniers routages, on devrait arriver dimanche. »
Quentin Vlamynck (Arkema 4) : « On donne notre maximum, la nuit a été un peu compliqué et ça a été un peu la loterie au niveau de la météo. Au passage de Gibraltar nous avons cassé l’anneau de point d’écoute de la GV et une latte… Il va y avoir un peu de bricolage à venir à bord ! Sinon tout va bien, on ne lâche rien, tout le monde reste groupé et la régate est intense ! »
Foire d’empoigne au large de Cadix
Regroupement en Alboran

#PROSAILINGTOUR

Arrivée du Final Rush à Brest

Le Pro Sailing Tour, circuit de courses à la voile dédié à la Classe OCEAN FIFTY, et organisé par UPSWING PROD, vient de s’achever ce lundi…
Voir

Leyton vainqueur du Final Rush

A 20h45 et 24 secondes, l’ocean Fifty LEYTON, skippé par Sam GOODCHILD, a franchi la ligne d’arrivée située dans la rade de Brest et devient…
Voir

Diffuseur

Canal +

Fournisseurs Officiels

Pro Sailing Tour PETZL
Logo MINUTY
LOGO APURNA fournisseur pro sailing tour

Partenaires Institutionnels

Departement du Finistere Pro Sailing Tour
Port de Plaisance La Rochelle Pro Sailing Tour
Menu