Un coup à toi, un coup à moi… Comme prévu, c’est avec de nombreux changements de leader et d’incessantes variations de vitesse qu’a débuté ce Défi 24 Heures autour de l’île volcanique de Gran Canaria parfois comparée à un continent en miniature en raison de la diversité de ses paysages et de ses climats. C’est en tout cas sur le registre de la diversité avec la seule certitude de voir le speedomètre faire le grand écart au gré des sautes d’intensité du vent que s’apprêtaient à en découdre les équipages sur les rangs. Pour l’heure, le scénario se déroule comme prévu avec des retournements de situation qui se succèdent avec une belle intensité. Seule ombre à ce tableau canarien ce jeudi après-midi : l’abandon de The Arch mené par la paire Armel Tripon et Benoît Marie. Les deux skippers ont déchiré leur grand-voile dans un empannage sur les coups de 14 heures au large du cap « La Aldea San Nicolás » sur la côte Ouest, là où l’ensemble de la flotte lâchait les chevaux avec des pointes à 26/27 nœuds. L’équipage va bien et peut compter, en dépit de cette fortune de mer, sur une voile de secours pour espérer disputer la suite de ce 3è épisode du Pro Sailing Tour, samedi et dimanche.

La flotte est sur le point de boucler le tour de l’île en un temps record avant de filer vers Fuerteventura.

Crédits: Jacques Vapillon/Pro Sailing Tour

Défi 24h (Arrivée) | Épisode 3 – Las Palmas de Gran Canaria
Un jeu de choix, de finesse et de patience

#PROSAILINGTOUR

Arkema roi de la baie

« Le niveau est très homogène et dans ces conditions de vent léger tout le monde peut gagner » insistait Devan Le Bihan, équipier sur Leyton,…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu