La grande finale des Jedi

  1. Accueil
  2. Étapes
  3. Cowes
  4. La grande finale des Jedi

Ce mercredi à 20h, devant le Royal Yacht Squadron à Cowes, les Ocean Fifty s’élanceront pour une longue épopée de 940 milles jusqu’à la ligne d’arrivée à Roscoff. Le parcours les emmènera jusqu’en Irlande à parer le phare du Fastnet, puis l’archipel des Skellig, îlots inhabités, cadre du tournage de l’épisodes VII de Star Wars, avant de redescendre jusqu’aux phare des Birvideaux au large de Quiberon puis de remonter jusqu’en Bretagne Nord… Il manquera un équipage sur ce Final Rush, celui de Primonial contraint de rester à quai suite à un choc au niveau de la dérive hier, quelques milles avant la ligne d’arrivée. Ils seront donc 6 multicoques à braver la galaxie atlantique pour tenter de remporter le graal sur le Pro Sailing Tour 2022.

Focus sur la course

30h pour récupérer et les voilà prêts à partir pour la boucle finale ! Au coup de canon du Royal Yacht Squadron, les multicoques s’élanceront plein ouest dans le Solent vers les Needles puis longeront les côtes anglaises jusqu’aux îles Scilly. D’emblée, il faudra faire un choix de trajectoire entre le large et la côte pour cette première nuit en mer. « Il va y avoir des variations de vent entre 5 et 20 nœuds. Ce sera assez tactique jusqu’aux îles Scilly que nous atteindrons demain matin » expliquait Eric Péron (Komilfo) avant le briefing des skippers ce début d’après-midi. Les DST (Dispositif de Séparation de Trafic) interdits à la navigation, les côtes caillouteuses, les bascules du vent, les zones de molles seront autant d’écueils à éviter, le côté obscur de la Force dans lequel il ne faudra pas tomber. La stratégie en mer celtique sera le nerf de la guerre pour rejoindre le mythique phare du Fastnet que les premiers devraient doubler jeudi soir avant de rejoindre les rochers des Skellig, territoire des puffins, Fous de Bassan et autres macareux. Terre de Luke Skywalker dans « Le réveil de la Force », ces îlots balayés par les vents seront le point de passage le plus nord à franchir pour les marins du Pro Sailing Tour, qui redescendront ensuite au portant sur un long bord bâbord amures pour rejoindre le phare des Birvideaux, au large de la Bretagne Sud. Si les conditions météo le permettent, les multicoques remonteront ensuite les côtes bretonnes par le phare du Four. La Direction de Course se laisse l’opportunité de raccourcir le parcours afin que tous les équipages soient arrivés samedi soir à Roscoff. Un parcours enthousiasmant pour les marins qui se pourlèchent d’avance les babines des nombreux points de passage, de la stratégie à mettre en place, du rythme à tenir pour arriver en tête en baie de Morlaix.
Le Final Rush est à suivre sur le site internet (appels aux équipages en mer, cartographie, photos du bord) et sur les Réseaux Sociaux (Instagram, Facebook) du Pro Sailing Tour.

Classement général provisoire après 3 épisodes

1-Arkema 22 pts

2-Leyton 21 pts

3-Koesio 17 pts

4-Primonial 14 pts

5-Komilfo 13 pts

6-Solidaires En Peloton ARSEP 12 pts

7-Groupe GCA-1001 Sourires 6 pts

Thank you Cowes !

Les 7 multicoques ont été accueillis à bras ouverts au cœur de la cité iconique de la voile. Installés au Royal London Yacht Club, les skippers ont vécu une trentaine d’heures riches de partage et de convivialité. « Ce fut court mais incroyablement chaleureux ! » précisait Thibaut-Vauchel Camus (Solidaires En Peloton-ARSEP) lors de la remise des prix de l’épisode 3 à 11h30 ce mercredi. Entre le Pro Sailing Tour et Cowes, l’histoire ne fait que commencer…

Gary Hall, Directeur Général de Cowes Harbour Commission : « C’est génial de voir tous les bateaux ici pour la première fois, c’était un grand spectacle quand ils sont arrivés hier, et j’ai vraiment hâte de voir le même spectacle quand ils quitteront Cowes ce soir. Le Pro Sailing Tour a suscité beaucoup d’intérêt à Cowes, les gens sont venus visiter les bateaux et j’ai vu beaucoup de marins sortir en mer pour voir à quoi ressemblent les multicoques. Et puis, voir Sam Goodchild remporter les honneurs sur la ligne d’arrivée était la cerise sur le gâteau. Cowes est la Mecque du yachting mondial, c’est un endroit formidable à visiter et c’est un grand honneur pour nous d’accueillir le Pro Sailing Tour. »

Martin Thomas (Commodore, Royal London Yacht Club) : « Au Royal London Yacht Club, nous avons été absolument ravis d’accueillir cet événement fantastique. C’était un plaisir de voir ces incroyables multicoques et les équipages qui les font naviguer. Nous avons eu une merveilleuse réception hier soir, tout le monde souriant et riant, j’espère que les équipes ont apprécié notre clubhouse et la vue de notre balcon sur le Solent où ils peuvent voir leurs yachts. C’est la meilleure vue de Cowes ! »

Ils ont dit

Yann Eliès (Koesio) 

« On est sous l’influence d’un anticyclone qui est dans l’ouest de l’Irlande et qui barre le passage à toutes les dépressions. Cette nuit nous aurons un passage tonique avec 20 nœuds de vent, mais une fois passé les îles Scilly au petit matin, cela va se calmer. Puis nous doublerons le Fastnet demain soir (jeudi) et nous continuerons jusqu’aux îles Skellig. Je pense malheureusement que ce sera de nuit ! La redescente vers la Bretagne ressemblera à un grand bord de portant avec un seul empannage. La fin promet d’être technique avec des cailloux, de la brise thermique et du courant. »

Thibault Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton-ARSEP)

« Le parcours va être sympa car il va y avoir pas mal de transitions et des points de passage. Cette nuit le long des côtes anglaises, il va y avoir du jeu stratégique. C’est génial de partir vers le Fastnet et les îles Skellig. Il va y avoir beaucoup de chose à faire, à penser pour trouver la bonne trajectoire. Le bateau est prêt, on va essayer de trouver de bons réglages dans le petit temps. La brise va nous manquer, car on adore faire monter les moyennes ! On va fait 1000 milles en moins de trois jours, sachant que l’on a déjà dans les pattes 15 derniers très jours intenses. Côté avitaillement, on a fait un approvisionnement en eau, snacking, et produits frais, tout est ok ! »

Quentin Vlamynck (Arkema)

« Ce sera un parcours assez ouvert avec de long bords, on ne pourra pas forcément contrôler nos adversaires. Il y aura des petits décalages entre les bateaux, on verra à la fin qui a eu raison. La première nuit, il y aura plein de choses à faire même sur un seul bord, aux Scilly, il faudra faire attention au DST, tout dépendra de la rotation du vent au Nord. Est-ce qu’on va attaquer ou être conservateur vers le Fastnet ? Ce sera une question à se poser. Les conditions globalement seront sympas avec 19 nœuds de vent maximum, mais il faudra être bien organisé pour les quarts, se reposer et gérer les manœuvres à trois. Objectif : gagner, on n’a pas le choix ! »

Sam Goodchild (Leyton)

« Ça va être un parcours intense avec une navigation dans la Manche assez tactique car il y a beaucoup d’effets locaux, de pointes, de baies, de cailloux. Le niveau est super bon dans la classe Ocean Fifty, il va falloir tenir pendant trois jours et trois nuits avec des bateaux qui vont vite et de bons skippers et équipiers. Nous sommes tous assez fatigués mais c’est le cas pour tout le monde. La remontée vers l’Irlande sera très stratégique dans du vent pas très fort mais avec des choix de voile à faire. Mentalement, cela peut être assez dur car il y a beaucoup de points de passage et de transition. »

Eric Péron (Komilfo)

« On va partir du Solent et contourner la première bouée juste devant les Needles. C’est mythique cet endroit ! Le long des côtes anglaises, il va falloir choisir la côte ou le large car il va y avoir des variations de vent entre 5 et 20 nœuds. Ce sera assez tactique jusqu’aux îles Scilly demain matin. La première difficulté sera de choisir le passage entre les 3 DST. A ce moment-là, il y a une première option pour rejoindre le Fastnet, soit dans l’ouest, soit sur une route médiane. La météo n’est pas très claire le long des côtes irlandaises. Il faudra bien se pencher sur les fichiers météo et faire sa stratégie. Ça promet d’être passionnant. Il nous manque nos voiles de reaching mais c’est positif jusque-là pour Komilfo sur ce Pro Sailing Tour, on est compétitif, même si parfois c’est frustrant de voir les copains partir devant… »
20h05 : bon départ pour le Final Rush !
Arkema, maillot jaune de l’épisode 3 !

#PROSAILINGTOUR

Komilfo, 5e en baie de Morlaix

Peu après minuit, l’équipage d’Eric Péron franchissait dans la nuit à samedi à dimanche, la ligne de la délivrance devant Roscoff. Arrivé hors temps…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu