Leyton mène la danse aux Lavezzi

  1. Accueil
  2. Étapes
  3. Bonifacio
  4. Leyton mène la danse aux Lavezzi

Les 5 équipages, après avoir tricoté le long de la côte Sud de la Corse, ont atteint la marque La Citadelle d’Ajaccio à 21h30 hier soir. Arkema en tête devant un trio serré (Koesio, Leyton, Komilfo) et un Solidaires En Peloton – ARSEP 3 milles en arrière, le club des 5 entamait alors la redescente sous la pleine lune, vers Bonifacio. Dans des tout petits airs, au vu des changements de leaders, des regroupements dans les zones de calmes et des accélérations aux pointes, les équipages n’ont pas chômé !

Au petit matin dans les Bouches de Bonifacio (aux alentours de 6h30), Leyton prenait l’avantage devant Arkema et Koesio. A la cardinale Sud Lavezzi, la flotte commençait sérieusement à s’étirer : Sam Goodchild et ses hommes devançaient de près de 2 milles Arkema, tandis que Thibaut Vauchel-Camus sur son bateau bleu fermait la marche à plus de 6 milles…

A 6h ce matin, Gilles Chiorri, le directeur de course du Pro Sailing Tour 2022, annonçait aux Ocean Fifty, une réduction de parcours au passage de la marque Vacca dans le sud de Porto-Vecchio : les concurrents devront redescendre à la cardinale Sud Lavezzi (à contourner à tribord), puis laisser à bâbord la bouée Bonifacio, avant de contourner à tribord la marque Île aux Moines. ETA : entre 11h et 14h selon l’établissement de la brise en fin de matinée.

 

Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton – ARSEP)

Les nerfs sont mis à rude épreuve. Nous avons pris un départ assez moyen qui nous a mis en retrait dès le début et que l’on paie encore. A chaque baie, ça repartait par devant, ça ralentissait, on revenait, mais ça repartait, on se rapprochait et ça repartait… Nous avons fait du longe-côte, rase-cailloux, c’était magnifique, on en a pris plein les yeux mais niveau réussite… bon…A la sortie de la baie d’Ajaccio, nous avons recollé au paquet mais avec la distribution des pressions, on a encore été collé derrière et ça une fois, puis deux… C’est pas facile… Mais bon : du goût, du plaisir ! En tout cas, nos concurrents sont d’un niveau redoutable, c’est assez impressionnant de voir le niveau de contact qu’il y a entre les bateaux avec tous les rebondissements. Les nerfs sont mis à rude épreuve pour tout le monde ! Il y  eu un nombre de changements de leaders assez incroyable, la course est vraiment magnifique !

Arkema vainqueur de l’épisode 1 à Bonifacio
Grosses bagarres le long de l’île de beauté

#PROSAILINGTOUR

Arkema roi de la baie

« Le niveau est très homogène et dans ces conditions de vent léger tout le monde peut gagner » insistait Devan Le Bihan, équipier sur Leyton,…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu