Retroussage de Manche

  1. Accueil
  2. Étapes
  3. Cowes
  4. Retroussage de Manche

Après un départ spectaculairement rapide, les 7 équipages du Pro Sailing Tour ont mis le cap vers l’archipel de Bréhat puis les îles anglo-normandes à plus de 20 nœuds de moyenne. « Ca file, on entend le sifflement des appendices ! » nous envoyait Eric Péron (Komilfo) par message de vocal au moment de doubler Sercq peu avant minuit. Les marins ont ensuite cravaché au reaching sur un long bord pour rejoindre la cardinale ouest Grande Basse Portsall vers 6h30. Cueillie à la pointe Finistère par un vent mollissant, la flotte emmenée par Arkema se regroupait comme si elle prenait un nouveau départ. Le début de la traversée de la Manche s’annonce intense et stratégique au près. Un lundi au turbin !

« Les équipages sont maintenant proches et à la queue leu leu, tribord amures dans du vent de nord léger. Ils vont devoir parer le DST d’Ouessant (dispositif de séparation de trafic) dans sa partie nord-est et vont devoir virer de bord. Ce sera un jeu tactique pour rejoindre le phare de Wolf Rock à priori en fin d’après-midi, voire en début de soirée. Une traversée de Manche intéressante… » explique ce matin Gilles Chiorri, directeur de course du Pro Sailing Course.

Les mots de la mer

Quentin Vlamynck (Arkema) : « Nous sommes sans arrêt sur les réglages depuis le début de la course. On a eu un début de nuit assez tonique, puis mollissant. Nous butons dans la molle sur la pointe Bretonne. C’est très serré, il ne faut rien lâcher ! »

Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton-ARSEP) : « Il est 6h30 et on passe la cardinale Grande Basse Portsall. Le premier tronçon a été un peu compliqué pour nous, mais nous sommes repassés 4e, Arkema est à moins de 2 milles devant nous. Tout va bien à bord, Vincent (Riou) n’a pas dormi, je me suis reposé. Maintenant, direction plein nord à tricoter le long du DST (dispositif de séparation de trafic), le jeu est ouvert. Nous allons voir car le près, ce n’est pas là où on est le plus à l’aise ».

Eric Péron (Komilfo) : Message de 23h30 :
« Nous avons a passé Sercq, et nous nous dirigeons vers la Grande Basse de Portsall. Nous a pris un mauvais départ mais globalement nous avons essayé de tricoter comme on pouvait. Nous sommes à la bagarre avec ARSEP qui est juste devant nous. Il y a 17 nœuds de vent, sommes à 20 nœuds de vitesse. La mer est relativement calme. Ça file ! Nous commençons à prendre les quarts de nuit car la semaine va être intense. »

Message de 6h30 : « Nous voilà à Grande Basse de Portsall après un grand bord de reaching entre Sercq et la côte nord du Finistère. La flotte est groupée, on se tient en 6 milles, ça s’est tassé avec le courant. On espère que cela va nous réussir sur le près vers Wolf Rock. »

En meute à Wolf Rock
En route pour la grande chevauchée vers Cowes !

#PROSAILINGTOUR

Komilfo, 5e en baie de Morlaix

Peu après minuit, l’équipage d’Eric Péron franchissait dans la nuit à samedi à dimanche, la ligne de la délivrance devant Roscoff. Arrivé hors temps…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu