Rien ne sert de courir, il faut partir à point…

  1. Accueil
  2. News
  3. Rien ne sert de courir, il faut partir à point…

Le vent très léger et le courant fort ont été les paramètres capitaux à gérer sur ces deux jours de courses inshore en baie de Saint-Brieuc. Les phases de départ se sont montrées cruciales tout autant que la tactique pour espérer la victoire ou le podium. Quentin Vlamynck sur Arkema et Erwan Le Roux à bord de Koesio ont encore brillé ce samedi, toujours opportunistes et dans les bons coups. Avant de partir demain dimanche à 19h sur le Défi offshore vers Cowes, les équipages comptent les points et se préparent à une bagarre d’anthologie en Manche et le long des côtes anglaises !

FOCUS SUR LA COURSE

Pendant que sur le village, concerts et animations mettaient le feu au port d’Armor, en mer, les cerveaux des équipages fumaient… Une insoutenable légèreté de l’air planait sur le plan d’eau de la baie de Saint-Brieuc autour des îles Saint-Quay. Pour corser le tout, un tapis roulant de marée descendante gênait la progression des multicoques vers les marques de parcours. Rester zen, ne pas s’agacer… Les 7 Ocean Fifty dans un lent ballet de manœuvres, de virements de bord et d’empannages se sont néanmoins livrés à une bataille de tous les instants sur les deux parcours côtiers et le parcours construit lancés avec brio par le comité de course. Ce matin, Arkema s’offrait la première victoire du jour, tandis que Koesio signait deux magnifiques premières places sur les deux suivantes. Autant dire, qu’au classement général provisoire, il y a du grabuge… Leyton se sent de plus en plus menacé face une meute qui a décidé de renverser la vapeur, Primonial déçu de ses résultats en baie de Saint-Brieuc aura à cœur de bien faire, Arkema et Koesio surfent sur la vague du succès, Komilfo et Solidaires En Peloton-ARSEP vont sans doute vouloir jouer les troubles-fêtes. À eux les côtes anglaises !

Etienne Carra (Arkema)« Nous sommes très satisfaits de ces courses en baie de Saint-Brieuc. Nous avons bien marché, bien navigué, bien manœuvré et l’équipage s’entend parfaitement. Nous sommes vraiment heureux et impatients de repartir demain vers l’Angleterre et Cowes. Les conditions météo vont être assez légères, il y aura du jeu mais aucun stress ! Nous sommes tous sereins à bord. »

Yann Eliès (Koesio) : « Nous n’avons pas été mauvais, moins bons qu’Arkema qui a été super fort. Mais globalement, je suis super satisfait car j’avais hérité du poste de tacticien sur ces courses inshore en baie de Saint-Brieuc. J’ai toujours tendance à douter de mes capacités donc ça donne confiance. Les conditions étaient variables, il fallait trouver le bon placement. Nous avons gagné en vitesse depuis Bonifacio et cela redonne confiance. On retrouve le moral. Mentalement, au-delà du point comptable, nous sommes dans une dynamique positive. Passer du mode grand prix au mode course au large, ce n’est pas évident, il y a beaucoup de chose à faire d’ici le départ demain à 19h ! »

Clément Giraud (Komilfo) : « C’était la dernière journée d’inshore de la saison, nous avons tenté d’apporter et de dégrossir les choses pour Eric Peron en vue de la Route du Rhum. On arrive à faire de belles choses, c’est chouette ! Sportivement, c’était super intéressant. Nous sommes impatients de partir vers Cowes, cela risque d’être une longue course offshore passionnante. Il va falloir bien s’organiser et s’octroyer du sommeil car ce sera plus long que 24h. Nous sommes prêts, nous allons regarder la météo plus précisément dès ce soir. »

 

En route pour la grande chevauchée vers Cowes !
Arkema, roi de la baie

#PROSAILINGTOUR

Komilfo, 5e en baie de Morlaix

Peu après minuit, l’équipage d’Eric Péron franchissait dans la nuit à samedi à dimanche, la ligne de la délivrance devant Roscoff. Arrivé hors temps…
Voir
Pro Sailing Tour PETZL
Menu